Work underway on developing park trails

Mt Kahuzi

Although most famous for its Grauer’s gorillas, the Kahuzi Biega National Park has much more to offer visitors than gorilla tourism. Our network of trails give visitors the opportunity to enjoy the park’s huge diversity of landscapes, including tropical forests, bamboo forests, swamps and waterfalls, as well as possibilities of spotting birds, monkeys and countless other animal and plant species. There are also opportunities to climb our two highest peaks, Kahuzi (3,308 m) and Biega (2,704 m), to get magnificent views of park, Lake Kivu, the mountain range and even Goma.

The trails are at the moment fairly basic, used mainly by our guards for patrolling the forest and tracking the gorillas. However, work is now underway to prepare trails with health and safety as a priority, thus providing opportunities for people of all ages and fitness levels to explore the park.

Infrastructure is still basic but construction is now underway to improve safety

Take a well earned rest at the first Tshibati waterfall

The trails currently under construction include the Mont Bugulumiza Trail, near the Tshivanga Visitor Centre and covering terrain regularly occupied by the Chimanuka gorilla family, the Marais Musisi Trail, which takes in bamboo forests and the swamp and offers an stunning view over the Marais Musisi where one of our guides recently spotted a troupe of elephants, and the Tshibati Waterfalls Trail, which offers three magnificent waterfalls, a chance for a dip in a plungepool, and located near the Lwiro Primate Rehabilitation Centre. We also hope to open the Mont Kahuzi Trail a little later this year, with possibilities of camping near the summit.

Entrance to the bamboo forest on the Marais Musisi Trail

The trails are expected to be completed within the next 2-3 months, but adventurous visitors are more than welcome to try them already.

One response to “Work underway on developing park trails

  1. 28.10.2012 : La forêt du bonheur
    Visite au Parc national Kahuzi Biega
    La majorité des visiteurs retiendront de ce parc Kahuzi-fantastique la visite aux gorilles. Ce patrimoine mondial de l’Humanité vous permet d’approcher un groupe de gorilles de plaine de Grauer de 36 individus dont un mâle dominant au dos argenté, doux comme un agneau. Cette variété de gorilles venus de plaines et dont quelques centaines d’individus ont réussi à survivre aux guerres en vivant dans la haute altitude sont protégés par le personnel, des fonctionnaires, de l’Etat de RDC. Voir en liberté ces animaux tellement humains est une expérience écologique du plus haut niveau. Elle s’accompagne en outre d’une prise de connaissance de ces forêts remarquables, notamment les bambouseraies à Arundinaria alpina (Yushania alpina), un bambou rhyzomateux localisé dans ces forêts situées au-dessus de 2.000 mètres d’altitude.
    Le parc tiens son nom de deux montagnes : le mont Kahuzi trônant à 3.308 m et le mont Biega à 2.790 m. Pour les alpinistes et les sportifs, le mont Kahuzi représente une expérience des plus intéressante. L’ascension peut durer des 3h30 à 4h30 voire plus et il faut encore compter 3 heures de descente au moins. Quand les conditions météorologique sont mauvaises, ajouter une heure. J’ai eu le plaisir d’arriver deux fois au sommet : une fois sous le plein soleil, une fois en bravant en chemin une tempête de pluie puis de grêle et nous étions un moment au niveau de la foudre, dans les nuages ! Le sommet, heureusement était dégagé. La descente n’en fut que plus glissante. Le chemin étant aménagé sommairement, il suffit de se concentrer pour ne pas glisser et de profiter de paysages montagnards magnifiques.
    Quant à l’ascension du mont Biega, je la considère comme une de mes meilleures expériences écologiques. Le mont étant un peu plus isolé, c’est seulement après une heure de route que vous serez à la station, là où vous allez embarquer les guides du parc et il faudra encore une heure 15 pour atteindre le poste de gardes de Kasirusiru pour enfin aller jusqu’au pied de la montagne, après encore 15 à 30 minutes de route en passant sur une route aux paysages variés, superbes et des plus intéressants, avec une voiture 4 X 4 que vous utiliserez à sa pleine puissance de « tout-terrain » du fait des bourbiers réguliers. L’ascension est une expérience écologique de premier niveau : vous allez emprunter d’abord une piste créée pour vous et ensuite une piste de braconniers, souvent sommaire et rustique comme le sont ces chasseurs d’antilopes. La piste grimpe souvent à du 100 %, les guides et gardes du parc étant habitués à ce type d’effort physique lié au principe d’avancement « en ligne droite » en forêt. Vers la fin, la pente pourra atteindre régulièrement 200 % et à certains endroits, 300 %. Vous avancez un mètre, vous en montez 3. Un escalier monte à 50 ou 100 %. La végétation que vous allez traverser est soit composée essentiellement de bambous de montagne, soit une forêt secondaire en bas et en haut, vous serez dans un maquis à bruyère, plantes grâce auxquelles, en vous accrochant, vous pourrez en fait monter assez facilement pour un randonneur moyen. En haut, vous marcherez sur un sentier étroit, bien entouré des arbustes de bruyère, tout en sachant (et voyant) que un mètre à côté, commence directement une falaise de plusieurs centaine de mètres, presque verticale (800 % ). L’impression de réaliser une expédition est réelle et le bonheur de voir cette nature intacte rechargera vos batteries pour un bon moment. La faune, par contre, vu l’intensité du braconnage réalisé par les villageois proches, se limite à des traces de damans et quelques petits oiseaux. Évidemment, cette ascension peut rapidement devenir très dangereuse en cas d’orage. Dans ce cas, reportez ou attendez. Après cette visite au cœur de la nature si particulière du mont Biega et la piste qui vous y a amené, vous aurez vraiment l’impression d’avoir participé à une aventure unique qui vous réconfortera au plus profond de vous-même sur la justesse du combat pour la conservation de la nature. De plus, les gardes et guides laisseront dans votre mémoire des sourires sincères inoubliables. Car vous aurez en fait avec eux réalisé un petit exploit physique, mental, écologique et spirituel de la plus haute valeur. Vive la nature. Vive la paix.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s